Traits et bulles 2017

 

t o u t

savoir faire
Du samedi 7 au samedi 28 janvier 2017
de 15 h 30 à 17 h 30
à la médiathèque de Bagnolet

Si vous ne savez rien faire, lisez Tout. Rêver, hacker le temps, redevenir vierge et vivre sans dieu, tous les tuto’ sont dans Tout. Le tutoriel est un guide d’apprentissage sous forme papier ou vidéo. La revue Tout ré-interprète le genre en vous proposant des tutoriels pratiques, ludiques, poétiques, voire politiques. Une invitation à l’apprentissage de pratiques réelles ou rêvées, individuelles ou collectives. Pour des bibliophages et des bibliophobes. Et si vous voulez en savoir un peu plus sur la naissance de cette revue, venez à la rencontre de ses deux créatrices, Judith Chouraqui et Sarah Lapalu, des éditions Vingt-et-un-vingt-neuf-sept.

 À cette occasion seront présentés à la médiathèque de Bagnolet des extraits du second volume, à paraître cette année et exposés les dessins originaux que Anne-Hélène Dubray, Éloïse Guisiano, Magali Dulain, Zoé Pollard, Dav Guedin, Étienne Panier, Florent Grouazel, Franck Omer, Gabriel Quesnel, Simon Fusté de Bona et moi-même avons réalisés pour le premier numéro de Tout savoir faire.

Festival Traits et bulles

médiathèque de Bagnolet
1, rue Marceau – 93170 Bagnolet
Gallieni (ligne 3 du chemin de fer métropolitain)
http://mediatheque.ville-bagnolet.fr/Festival-Traits-Bulles-2017.html
vernissage le samedi 7 janvier à partir de 17 h 30
présentation-discussion le samedi 14 janvier à 17 h 30
vente-dédicace tous les samedis, de 15 h 30 à 17 h 30
et le vendredi 27 janvier de 18 h 00 à 21 h 00
 f  /toutsavoirfaire

 

Vingt-Quatre heures de la bande dessinée, bis

Voici ma contribution aux Vingt-Quatres heures de la bande dessinée.
Le principe est simple : une consigne a été donnée mardi dernier à 15 heures et vingt-quatre pages doivent être réalisés en 24 heures soit avant mercredi 15 heures.

Cette année la consigne était que [l]’histoire doit se dérouler sur une durée intégrant vingt-quatre unités de temps : secondes, heures, jours, années…

Ce passage du temps doit faire partie intégrante de l’histoire. Toutes les planches représenteront la même unité de temps (exemple : pour une histoire se déroulant sur une période de vingt-quatre années, chaque planche représentera une année).

L’histoire complète fera vingt-quatre pages : le titre sera intégré sur la première page et le mot fin apparaîtra sur la vingt-quatrième.
Les vingt-quatre planches devront être numérotées de 1 à 24. 

J’ai donc réalisé vingt-quatre planches de cinq minutes, pour une histoire de deux heures…

Rendez-vous galant, auto-éditée, L’ÃŽle-Saint-Denis, 2017, in-16o, 5 × 7 cm,
tirée à cinq cents exemplaires numérotés et signés.
Original :
encre sur papier
21 × 29,7 cm, 2013.

… juste avant le passage à l’heure d’hivers donc.